Trente ans de réclusion pour la mère et le beau-père de Typhaine

« Ce que j’ai fait est impardonnable, c’est pourquoi je ne demande pas pardon aux familles. Typhaine ne méritait pas ça », murmure Anne-Sophie Faucheur, 26 ans, vacillante dans le box des accusés juste avant la délibération des jurés délibérer. La sentence tombe à 18 h 30: trente ans de réclusion criminelle pour meurtre, à force de coup, de la fillette âgée à l’époque de 5ans.

La mère et le beau-père de la fillette de 5 ans ont reconnu des violences répétées à l'encontre de l'enfant tout en niant avoir voulu la tuer. © Nicolas Leclercq / AFP

La mère et le beau-père de la fillette de 5 ans ont reconnu des violences répétées à l’encontre de l’enfant tout en niant avoir voulu la tuer. © Nicolas Leclercq / AFP

 

« Pacte maudit »

L’avocat général avait déclaré dans son réquisitoire qu’Anne-Sophie Faucheur et Nicolas Willot étaient « indissolublement liés » par « un pacte maudit pour la souffrance de cette gamine, le bouc émissaire dont il faut se débarrasser ». La suite tragique était alors « inévitable », selon ses termes.

« La volonté homicide, elle est là »

« À qui veut-on faire croire qu’une enfant de 5 ans, quand on la prive de manger, quand on la frappe, à qui veut-on faire croire » que la mort n’est « pas inévitable ? » avait déclaré l’avocat général. Après avoir été placée « sous la douche froide », le couple était retourné « devant la télévision ». « Et dix minutes, un quart d’heure après avoir entendu un râle, vous restez dix minutes devant la télé (…) et il n’y a pas de volonté homicide ? Vous ne pensez pas que, dans ce contexte-là, on se rue sur le téléphone pour appeler les secours ? La volonté homicide, elle est là. On la voit avant, on la voit pendant, on la voit après, on la voit tout le temps », avait martelé l’avocat général.

Laissez un commentaire

  

  

  

Vous pouvez utiliser ces raccourcis HTML

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>